JOURNEES CELINE

 

 

 

 

  18 NOVEMBRE 1989  -  1ère Journée CELINE à Bruxelles.

 Elle fut un incontestable succès. Et portant organiser dans la capitale belge cette première assemblée des lecteurs du B.C. relevait de la gageure. Il faut, en effet, rappeler que 80 % de nos abonnés sont français. Encore fallait-il donc qu'ils répondent à notre invitation et n'hésitent point à franchir la frontière pour nous rencontrer.

  Grâce à eux notre initiative fut récompensée puisque c'est une bonne soixantaine de personnes qui assistèrent à cette première rencontre. Certains vinrent de très loin, comme M. Hubert Bernabé (Toulouse) qui a bien voulu, en outre, nous faire part de sa satisfaction : " Je garde un excellent souvenir de votre accueil à Bruxelles. Pierre Monnier a évoqué avec beaucoup de naturel et d'émotion son amitié avec Céline. Il me semblait, par instant, sentir la présence de notre écrivain, tant ses propos étaient chaleureux et sympathiques. Paul Chambrillon est resté anecdotique mais néanmoins très intéressant. Les deux films visionnés m'ont procuré un choc et une grande joie. En effet, j'ai découvert Céline " en vie ", " en image ", truculent, ironique, railleur, touchant... et fantastiquement pertinent, humain et désabusé, tel Bardamu-Ferdinand, celui de l'œuvre et qui lui est très proche. "

  Dans l'assistance, on releva la présence de l'écrivain Jean Mabire, des céliniens hollandais Michel Uyen et Peter Altena, d'Eric Croënne, président du Cercle Cadoudal, et de Pierre-Marie Miroux qui vient de soutenir une remarquable thèse, à l'Université de Lille, sur " La mort dans l'œuvre de Céline ". Remercions aussi Henri Thyssens, " le premier libraire célinien de Belgique ", qui proposa à cette occasion divers ouvrages de et sur Céline, dont certaines raretés qui firent la joie des amateurs.

  Rendez-vous est d'ores et déjà pris pour un deuxième rendez-vous cette année. 
   (BC n°89, janv. 1990).