VIS COMICA

 

 

 

                 LES CRITIQUES...

 (...) Mais la fine fleur de la critique !... Tous les grands critiques français !... Ceux qui se décernent les Grands Prix !... " Monsieur, vous êtes un grand critique "... " Un jeune critique de grand talent !... "
- Ce sont des cons ! Tous des sales cons, des Juifs ! Tous des ratés ! des suçons ! des outres ! ils ont chacun tué sous eux, au moins quinze ouvrages... Ils se vengent... Ils crèvent... Ils dépitent... Pustulents !...

- Ah ! Si j'étais camelot du roi... ventriloque... stalinien... Célineman rabineux... comme ils me trouveraient aimable... Si je rinçais tout simplement... table, zinc ouverts... Les critiques se sont toujours inévitablement gourés... leur élément c'est l'Erreur... Ils n'ont jamais fait autre chose dans le cours des temps historiques ; se gourer... Par connerie ? Par jalousie ?... Les deux seuls plateaux de ces juges. La critique est un condé fameux des Juifs... La grande vengeance des impuissants, mégalomanes, de tous les âges de décadence... Ils cadavérisent... La tyrannie sans risque, sans peine...

 Ce sont les ratés les plus rances qui décrètent le goût du jour !... Qui ne sait rien foutre, loupe toutes ses entreprises possède encore un merveilleux recours : Critique !... Trouvaille inouïe des temps modernes, plus aucun compte jamais à rendre. Critique ne relève que de son propre culot, de ses sales petites amitiés, de ses sales petites haines, de ses sales petits poncifs... Ce sont les larves et les rats gardiens des plus fienteux égouts... Tout en ombre, baves, toxines, immondices, curées...
 (Bagatelles pour un massacre, Ed.8, Ecrits polémiques, septembre 2012).