SES
 

 

 

 

 

 

 

                                                                                          LE STYLE

 

 

 

                JE SUIS DE STYLE MOI ! MA MAROTTE !

  Je suis aux souvenirs vous me pardonnerez... C'était des heures en somme heureuses...
 La nuit là, d'où je vous parle, en fosse, j'entends, je réentends... dites !... les sanglots des viôôôôlons ! ils me miaulent !... et les cornes " pouing, pouing ", du Quai !... les " teufs-teufs ", leur asthme !... la course à Cancale !... les hurrahs ! la foule... c'est du ciné à la date !... des actualités du Passé !... les ratés de moteur !... en imitations !... et le piano ! et les airs en vogue...
 Les temps que vous vécûtes vous quittent plus... ni les roses... preuve là, ils hurlent autour je suis sûr... et les chiens du guet et les martyrs des mitards... et les trois condamnés à mort, le " 14 "... le " 16 "... et le " 32 "... M'en fous !... le violon et les sanglots m'hantent et le coup de piano... Oh, je suis pas de toutes les nostalgies !... pas de Toundras pour moi ! pas de bagne non plus ! flûte !... Quitte que je quitte la Butte que c'est devenu plus que vampires... qui démordent pas de me saigner blanc... j'irai attendre à Saint-Malo !... Ils veulent plus de moi avenue Gaveneau ? ni rue Contrescarpe ? Je vais pas m'ennuyer pour si peu !... J'ai ma mission moi ! mon art ! mes arts !... Je traite les bronchites comme personne !... et les sciatiques ! si douloureuses !...

 Je serai apprécié Côte d'Emeraude ! Surtout ayant ma villa !... Oh, je quitterai pas le Casino de l'œil !... tout ce qui entrera, sortira mes clients !... spectres avec os... sans os... ou vifs !... à vielles ! à luths ! à chouettes ! tous !... villa, je suis quelqu'un !... Ca aime le décorum les spectres ! Exemple : l'Opéra ! ça hante pas que les ruines !... moi j'ai entendu des " raps " moi qui vous parle... des fracassements de bahuts géants ! la veille qu'on m'arrête... que mon Destin passait en Enfer... vous dire leurs goûts... Ils aiment pas le pitchpin les fantômes !... le massif, le haut style, voilà !...
 Je suis de style moi ! marotte ! le Casino je suis servi ! mammouth et pieuvre, menhirs mêlés !... Granit, ardoises, briques !... vous écriez : " l'horreur " ! pardon ! une tempête arrive, elle reprend tout ! les années passées, les passions, les roses... les toits, les arêtes, tout vibre ! chante !... les vitres sous archet ! gouttières, hautbois ! la mousse ruisselle dans l'ouragan !... Raffluent binious... guitares... lorgnons !... Botrel !... crêpes... Paimpolaises... Fragson... la malle de Jersey s'annonce... se dessine... effleure l'horizon... frôle à la bouée, la " sonore "... bourre à la lame... grandit, détache sur Cézembre... c'est de la brisure de mousse partout... mille récifs et le Fort Royal !... le majestueux rafiot borde... mille miss en mollets sautent, s'échappent... ah s'égaillent !... riantes... pépiantes !... d'un pensionnat on ne sait d'où ?
 (Féerie pour une autre fois, Folio n° 918, Gallimard, 1985, p. 94).