PELERINAGES

 

 

 

          Sigmaringen : le Fidélis.

 

  ... Louis-Ferdinand Céline donnait aussi des consultations au Fidélis où habitait Chamoin...
  (F. Gibault, tome 3, p.47)

 

 

  (...) Ah, et aussi Siegmaringen !... là, y avait urgence un peu !... tous l'Article 75 au derge !... urgence, je répète ! ils avaient de quoi, tous ! aussi bien nababs du Château, que crevards des soupentes !... épreuve générale des nerfs !... toute la Planète à la haine !... qu'ils étaient monstres et pire que ça !... que pas un supplice suffirait... mille et mille ! et plus ! plus !... des siècles !... même mes malades du " Fidelis " qu'étaient presque déjà des morts, dégoulinants de pus, tout labourés de gale, crachant pancréas et boyaux, me demandaient aussi la façon de finir comme un rêve... Salut !...
 

  (...) Laval, je dois aller aussi le voir... je dois aller aussi chez le Landrat... aussi Bon Dieu au Fidelis !... trente... quarante alités graves au Fidelis !... plus Mme Bonnard, 96 ans... et encore trois !... quatre !... cinq !... six visites à l'autre bout du Bourg !... j'irai !... j'irai pas !...

 (...) Je donnais bien vingt consultations, d'une banquette à l'autre... d'un ballast l'autre... et à la buvette !... plus ardu là, trop de chants !... pas seulement aux personnes âgées, aux civils et aux militaires... le piano arrêtait jamais... ni " Lili Marlène " !... ni les trains dehors... ni en l'air, le vrombissant manège " Forteresse "... London Munich... Dresde... mièvrerie gauloise, terreur que le ciel tombe !... un moment si tout le monde s'en fout !... ganetouse, Déesse ! merde pour le ciel ! grand-mères militaires !... mes femmes enceintes aussi ! coquettes !... de ces arrangements pour les bottes, paquets de journaux, fonds de vieux feutres et ficelles et paille qu'elles pouvaient tenir dehors des heures !... et sous la flotte !
 (D'un château l'autre, Poche, 168, p.248)

 

 

 (...) En fait le docteur Destouches est livré à lui-même. Pour les diagnostics il ne dispose d'aucun examen complémentaire. Pas ou peu d'analyses biologiques ou bactériologiques, pas de radiographie. C'est la clinique qui est reine avec toutes les approximations que cela suppose.
  Quelles sont les pathologies que le docteur Destouches doit affronter ? Tout d'abord la gale omniprésente chez les petites gens à cause de la promiscuité. Ensuite toutes les maladies qui accompagnent la dénutrition et le manque d'hygiène : gastroentérites, tuberculose, pneumopathies et infections diverses. La mortalité est par exemple très élevée surtout chez les enfants de miliciens à Ciessen.

    Il doit aussi assurer les fonctions de gynécologues-obstétriciens. Un ancien couvent le Fidélis était transformé en maternité et l'activité reproductive ne s'était pas arrêtée loin de là comme c'est en général le cas durant les années de guerre. Il doit aussi faire face à des maladies vénériennes comme les " chaudes-pisses " miliciennes "...
 (Les 1142 patients du Dr Destouches, J.P. et F. Senac, Académie Montpellier, avril 2010).