AUTRES ECRITS M-R

 

 

       

* Jean-Louis TIXIER-VIGNANCOUR : " Nous attendîmes cinq jours, délai du pourvoi possible, avant de communiquer la nouvelle à la presse. A mon cabinet se trouvaient les amis de Montmartre, Gen-Paul, Le Vigan, Marteau, Perrot et le cher Zuloaga, le fils du grand peintre espagnol. Je téléphonai à Copenhague. L'appareil passa de mains en mains. Céline, au bout du fil, pleurait de joie.

     C'est alors que Jules Moch, ministre de la Défense nationale, entra dans une colère sacrée. Il convoqua le colonel Camadau, ce qu'il pouvait faire, mais aussi le président, ce dont il n'avait pas le droit. Le président dit au cousin Jules qu'il n'avait pas cru amnistier Céline car le dossier comportait le nom de Destouches. - " Et vous ne saviez pas que c'était le même homme ? explosa le ministre. - " Oh, moi, Monsieur le Ministre, en littérature, je me suis arrêté à Flaubert. " Le ministre les congédia tous deux, non sans avoir causé des dommages à une chaise du mobilier national. "
 (Des Républiques, des justices et des hommes, Albin Michel,1976).