RECONNAISSANCE

 

 

       

             

     La-haut sur la Butte  de Claude DUBOIS.

 Là-haut sur la Butte, aujourd'hui, une partie de la rue Norvins a été rebaptisée place Marcel Aymé. Une statue représente le " Passe-Muraille ", une plaque est fixée sur l'immeuble de Marcel. Lui qui vouait une si sincère amitié à Gégène et à Ferdine, nul doute que cet honneur à sens unique l'eût scandalisé ! C'est " place Marcel Aymé-Gen-Paul et Louis-Ferdinand-Céline " qu'en toute justice posthume elle devait s'appeler !

 Sur la vieille maison retapée de Gégène, rien. Quant à Céline, un projet de plaque en sa mémoire a été catégoriquement repoussé, il y a quelques années. Célébrer le scandaleux Céline, vous n'y pensez pas !... Eh bien, une main amie, une nuit de brouillard sûrement, a dessiné sur l'entrée du 4, rue Girardon le visage de Ferdine au pochoir.

 Quelques mots mentionnent qu'il a vécu ici entre 1940 et 1944. Hommage anonyme, clandestin, qui aggrave encore le ridicule de ne pas honorer celui que, près de trente ans après sa mort, d'aucuns vouent aux pires gémonies, mais que d'autres, dur comme fer, jugent le plus grand écrivain français du siècle.
 (BC n°92, avril 1990).